Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

#Sacrifié, Oh que non !

#Sacrifié, Oh que non !
Le sacrifié :
En me servant d'expressions françaises liées aux animaux, voire le grand réservoir dans le texte d'ormesson, je 
vous racontez une histoire truffée de ces expressions.
 

 

« Voici le monde vide d’humains » : crie comme un putois, Monsieur Corona !

Ah je vous ai rendu muet comme des carpes ; vous avez beau me regardez avec vos yeux de merlans frits. Je suis extrêmement content, car plus un chat dehors.

« Ah, je suis fier comme un coq d’avoir redonné un peu de répis à Madame Terre.

 

Madame Terre, qui souffle comme un phoque, à cause de votre pollution. Qui est rouge comme une écrevisse prête à explosée. Alors comme je n’aime pas la voir avec cette fièvre de cheval, je me suis dit : «  Devient panthère, pour que ces humains comprennent qu’ils là traite comme un chien. Qu’ils lui coupe l’air ! Qu’enfin ils arrêtent d’être myope comme des taupes !

 

Peut-être aurez vous compris, pendant ce confinement, qu’il est grand temps de lui donner du leste, car vous là seriez comme une sardine . Lâcher votre côté têtu comme des ânes, point d’anguille sous roche, allez permettez lui de vous voir changer ! C’est pas si difficile, il n’y a pas de quoi casser trois pattes à un canard, Pas besoin de verser des larmes de crocodile maintenant ! Agissez et écoutez votre corps, écouter cette envie de dormir comme un loir, pendant ce temps, Madame Terre se soignera et vous remerciera en débordant de fleurissement. Regardez cette beauté, comme nulle pareille éclore de tout côtés, arrêtez d’être chèvre, pour une société caille aux yeux de biche qui ne vous gardera pas frais comme des gardons !

 

Attention, je suis là, je reste à faire le pied de grue, en cette période de dé confinement, je resterai là et ne vous poserai nullement un lapin !

Vous croyez que je suis une tête de linotte et bien non, je suis malin comme un singe, je suis un virus qui a du chien, je suis remplie de cette maladie qui vous enlève votre souffle de vie, attention cette maladie est une vraie panthère, où une fameuse souris, se glissant dans vos respirations qui deviendront aussi plates que des limandes.

 

Alors oui Madame Terre à pue rire comme une baleine, quelques semaines, mais elle n’est pas dupe et vois bien que vous finirez par noyer le poisson. Alors je vous promets que si vous ne comprenez toujours pas qu’ils faut changer ! Je finirai par prendre le taureau par les cornes, car je ne suis pas doux comme un agneau sous mes airs d’ours mal léché, faut pas me prendre pour un pigeon .Je risque vraiment de me fâcher !

 

N’essayez pas de filer comme des lièvres, car nulle endroits pour vous cacher ; je suis Monsieur Corona, je serai vous trouvez !

Je ne vous regarde pas comme des chiens de faïence, juste envie de voir qu’en vous humains, il y a un espoir, de vivre ensemble on se prenant par la main , d’avoir une faim de loup pour un monde plus uni, plus doux . Namasté !

 
 
~ 𝕱𝖑𝖔𝖗𝖊 𝕹𝖈𝖊 ~
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article